Rechercher


Accueil > Conférences

Journée Scientifique La Rochelle 2014

par Nicole Garcia - publié le , mis à jour le

La station de La Rochelle a accueilli du 29 septembre au 3 octobre 2014 l’exercice d’intercomparaison annuelle du réseau SOMLIT. Les onze stations du réseau étaient représentées pour un exercice d’intercomparaison multiparamètres : prélèvements communs sur un même échantillon, puis analyses dans les différents laboratoires.
Un exposé suivi d’un atelier pratique sur "Phytoplancton et Cholorophylle" se sont ensuite déroulés.
La semaine s’est enfin clôturée par une journée scientifique durant laquelle des exposés tout public ayant en commun le réseau SOMLIT ont été présentés.
En voici le programme :

Les quatre exposés sont les suivants :

- Présentation générale du SOMLIT, historique, objectifs, perspectives. par Benoît SAUTOUR Coordinateur National du Réseau.

- Impact du changement climatique sur le milieu marin : avancées récentes. par Grégory BEAUGRAND

-  Évolution du climat sur les systèmes côtiers. par Eric GOBERVILLE.

Résumé : Les systèmes côtiers sont marqués par la forte hétérogénéité spatio-temporelle de leurs caractéristiques environnementales, ce qui complexifie l’évaluation de leurs réponses face aux différents forçages. La mise en place de réseaux d’observation à long-terme est indispensable pour extraire les grandes tendances et identifier et quantifier les éventuels changements. En France, le suivi des eaux côtières est assuré depuis 1997 par le programme SOMLIT. L’étude des séries d’observation issues de ce programme a permis de mettre en évidence que la variabilité spatio-temporelle de ces systèmes était en partie liée aux fluctuations hydro-climatiques à grande-échelle, mais également de détecter une influence climatique régionale. Via le développement d’états de référence relatifs, un indicateur de l’influence des activités humaines sur les systèmes côtiers est proposé.

-  Séries temporelles SOMLIT à Villefranche sur mer . par Laure MOUSSEAU Responsable scientifique de la station de Villefranche sur Mer.

Résumé : La situation particulière de la rade (absence de plateau continental) en fait un site particulièrement intéressant à suivre car il est soumis aussi bien à des contraintes anthropiques (fortes urbanisations, navigation) qu’à des influences du large. Cet exposé présente deux traitements du jeu de données acquis sur une échelle pluri-décennale en rade de Villefranche (mer Ligure) et comment chacun peut répondre à une problématique scientifique :
1/ Interprétation d’un événement ponctuel. Le calcul d’une année médiane et des anomalies à cette année médiane permet de situer le contexte de travail pour une année donnée et d’analyser les événements biologiques ponctuels observés.
2/ Analyse de l’évolution du milieu. L’extraction des tendances long terme et du signal de saisonnalité donnent des informations sur l’évolution des paramètres au cours de la série et d’éventuelles transitions phénologiques.

- La matière organique particulaire : composition et forçages du continent à l’océan. par Nicolas SAVOYE responsable scientifique de la station d’Arcachon.

Résumé : La matière organique particulaire est impliquée dans les grands cycles biogéochimiques et est à la base des régimes alimentaires. Dans les écosystèmes côtiers, elle est d’origines (continentale, pélagique, benthique, anthropique, etc.) très variées. Selon son origine elle est plus ou moins disponible et consécutivement plus ou moins impliquée dans les cycles biogéochimiques et utilisée comme ressource alimentaire. Ses rapports isotopiques et élémentaires permettent de quantifier les sources composant cette matière et ainsi d’étudier son origine et son devenir dans les écosystèmes côtiers.